La Méditation


Intensifier sa Présence au monde

"Notre identité véritable ne prend jamais sa source dans un passé glorieux ou traumatique. Elle naît de l'attention que nous nous portons, à nous-même et à la vie, à chaque instant." Richard Moss
"Notre identité véritable ne prend jamais sa source dans un passé glorieux ou traumatique. Elle naît de l'attention que nous nous portons, à nous-même et à la vie, à chaque instant." Richard Moss

La méditation permet de se désidentifier de notre «petit moi», le mental, constitué par nos pensées et nos émotions.

Conditionnés par ces dernières, nous croyons souvent n’être que cela. Pourtant, au-delà, la méditation ouvre un nouveau champ de conscience et nous invite à nous questionner sur notre identité : qui sommes-nous réellement? Quelle est cette partie de nous, capable d’observer nos pensées et nos émotions et d'interférer sur la qualité de nos expériences?

Stabiliser cet état de conscience élargie, qui dépasse le «petit moi», est un des fruits de la méditation.

A cet endroit-là, la vision s’élargit, les sens s’aiguisent permettant un accès aisé à notre potentiel intuitif et créatif.

La méditation a des effets relaxants et anti-stress car les peurs se relâchent. Cependant, le but ultime est d’être à l’écoute de son être profond, souvent méconnu par l’humain : en sortant de la sphère étroite de notre mental, un vaste espace s’ouvre pour l’intuition, la création, l’amour et la liberté.

 

« La méditation ouvre à un état d’être, une voie de présence au monde », synthétise l’écrivain Marc de Smedt.

Le corps, la porte d’entrée à la méditation

 "Le corps ouvre la porte à de l'âme."
"Le corps ouvre la porte à de l'âme."

 La méditation est avant tout une expérience corporelle. A travers la proposition de faire l’expérience de l’instant présent, la méditation nous invite à rester très en lien avec notre corps et à l’écouter finement : ressentir, par exemple, les battements de notre coeur, le va et vient de notre souffle, comment ça circule, les tensions, les crispations, les retenues ou les détentes...

Christophe André, psychiatre à Ste Anne, pionnier à introduire la méditation dans le milieu hospitalier, souligne dans son livre « méditer jour après jour » :

« Les non méditants pensent souvent que la méditation est une pratique seulement psychique. Quelle erreur ! »

         Se centrer sur les sensations physiques nous pousse à être dans l’instant présent, sans se laisser emporter par nos pensées ou nos émotions. Les sensations corporelles nous ramènent à la réalité du moment.

Frédéric Rosenfeld, psychiatre à la clinique Lyon-Lumière de Meyzieu, abonde dans le même sens :

 

«Lorsque le méditant se met à l’écoute de ses sensations physiques, de ses émotions et de ses intuitions, c’est d’abord grâce à son corps qu’il accomplit l’acte de connaissance. Ainsi la vraie compréhension est peut-être celle qui passe par le corps».

Exister en pleine conscience

«Le miracle n’est pas de marcher sur l’eau, il est de marcher sur la Terre dans le moment présent et d’apprécier la beauté et la paix qui sont disponibles maintenant.»  Thich Nhat Hanh
«Le miracle n’est pas de marcher sur l’eau, il est de marcher sur la Terre dans le moment présent et d’apprécier la beauté et la paix qui sont disponibles maintenant.» Thich Nhat Hanh

La conscience s’immerge dans l’instant présent. Le passé est important, l’avenir est important, et le présent ne leur est pas supérieur, il est seulement fragile car trop souvent il s’estompe de notre conscience parce que nous sommes trop bousculés, trop tiraillés par notre mental.

La conscience immergée c’est prendre un grand soin de l’instant présent en lui donnant de l’air, de l’espace. Et cela peut se faire en se penchant sur les ressentis de notre corps.

« La pleine conscience ce n’est pas faire le vide ni produire de la pensée, c’est s’arrêter pour prendre contact avec l’expérience que nous sommes en train de vivre et observer la nature du contact que nous entretenons avec elle », nous explique Eckart Tolle dans son livre «Le pouvoir du moment présent».

Les bénéfices de la méditation

«La méditation c’est une conscience claire de tout évènement, un souffle apaisé, un accord avec le monde.»  Blaise Pascal
«La méditation c’est une conscience claire de tout évènement, un souffle apaisé, un accord avec le monde.» Blaise Pascal

D’une personne à l’autre, les bénéfices pourront être différents parce que l’état méditatif permet un travail intérieur, au coeur de nos problématiques, toutes uniques.

         L’effet sur la santé a été observé, par des groupes expérimentaux, en milieu hospitalier ; probablement grâce à l’effet relaxant et détendant, qui contribue à une meilleure circulation des énergies et à leur rééquilibrage naturel. Jacques Vigne, psychiatre et méditant, confirme : « la méditation procure d’abord un rééquilibrage énergétique. A long terme, on s’aperçoit qu’on peut élargir notre corps énergétique. La méditation est une expansion de la sensation du corps.»

L’apprentissage et l’entrainement à la prise de recul, génèrent une meilleure maîtrise de l’émotionnel.

La pratique de la méditation conduit aussi à mieux se connaitre, mieux se ressentir, à être pleinement soi-même, authentique et plus juste. L’ouverture qu’elle crée développe une meilleure écoute des autres et de soi, de sa petite voix intérieure.

 

Alors, s’orienter dans la vie devient plus fluide, nous devenons maîtres de nos choix, pour accéder à ce qui nous appelle profondément.

Catherine RAMBERT       -       JPh POULLET             

      06 87 22 40 14                   06 75 05 91 40  

       cath@chemint.fr               jph@chemint.fr 

Tous deux diplomés de l'Ecole parisienne de Gestalt

DANS LE GARD : à MONTAREN près d'UZES

EN VALLEE DE CHEVREUSE : Saint Rémy-lès-Chevreuse